Vm3gceh8aqbvmehxpw7l

Comment se soignaient les sorcières ?

La sorcellerie redevient tendance dans la culture pop à quelques décennies d’intervalle. Cependant si elle peut sembler être un phénomène de mode récurrent, en réalité, les vraies sorcières existent depuis l’Antiquité. Être une sorcière, c’est réclamer du pouvoir. Et une grande partie de ce pouvoir peut provenir de la pratique de rituels de beauté quotidiens. Les teintures, lotions et potions jouent un rôle important dans leurs routines, et comme l’intérêt pour le mystique a augmenté sur les médias sociaux, l’industrie de la beauté a pris note. Il y a eu une récente augmentation des produits commercialisés autour de la « beauté ritualisée », à la fois enchanteurs dans leur concept et dans leur emballage. 

Pour celles d’entre vous qui s’identifient à des sorcières, vous êtes bien conscientes du fait que les sorcières étaient souvent aussi des guérisseuses. Historiquement, les sorcières connaissaient bien la médecine naturelle et savaient comment soigner les maladies physiques, mentales et spirituelles. Les herbes sont utilisées par les sorcières depuis des milliers d’années et il existe un grand nombre de connaissances et d’histoires sur leur utilisation pour la magie et la guérison. Dans ce contexte, il est logique que les personnes intéressées par la Wicca et la sorcellerie s’intéressent également aux arts de la guérison. 

 

Les sorcières et la médecine douce 

Depuis des millénaires, les sorcières ont toujours eu recours à la médecine douce et naturelle pour leurs besoins en soins de santé. Il s’agit d’une pratique de médecine complémentaire qui consiste à utiliser des substances provenant de plantes ou d’herbes pour traiter ou prévenir des maladies. Les plantes médicinales pouvaient être consommées de différentes manières et sous différentes formes, notamment l’herbe entière, les thés, le sirop, les huiles essentielles, les onguents. 

Aussi, extraits de plantes et d’herbes variaient en fonction du solvant utilisé pour l’extraction, de la température et du temps d’extraction, et comprenaient les extraits alcooliques (teintures), les vinaigres (extraits d’acide acétique), les extraits d’eau chaude (tisanes), les extraits bouillis à long terme, généralement des racines ou de l’écorce (décoctions), et les infusions de plantes à froid (macérats). 

Pour beaucoup, la sorcellerie moderne est un mode de vie bien réel. Alors que la Wicca et d’autres croyances basées sur la nature sont bien plus qu’une simple tendance, ces derniers temps, les entreprises de beauté empruntent des éléments à leurs traditions.

Ainsi, toute sorcière moderne qui voudrait s’initier dans le domaine, devra utiliser la Box bien-être afin de prendre soin à la fois de son corps et de son esprit. Elle comprend :

  • 1 bâton de sauge blanche naturelle et écologique ;
  • 1 flacon de lait d’avoine de volupté fait à la main, émaillé de fleurs d’hibiscus, de fleurs de sel ainsi que de branches de lavande, afin de réveiller tous vos sens lors des bains énergétiques ;
  • Une plume de fumigation chamanique dont l’objectif est de diffuser les effluves purificatrices de la fumigation de sauge vers les cieux lors des rituels d’ancrage ;
  • 1 porte-encens Triple Lune artisanal alliant tradition et modernité ;
  • Une gamme complète d’encens sous forme de bâtons et de cônes aux saveurs subtiles et envoûtantes.

 

Les sorcières et leur connaissance en herboristerie

Les plantes jouent un rôle important dans les pratiques médicales ainsi que le bien-être des sorcières. Elles étaient utilisées non seulement dans le processus de diagnostic, mais aussi dans les procédures de purification physique et rituelle qui précédaient généralement les cérémonies et dans l’acte de guérison lui-même.

Les sorcière sont toujours été en contact avec la Terre et sa dynamique. Elles connaissaient l’habitat et les usages de la plupart des plantes de leur territoire. Si elles tombaient sur une plante inconnue au cours de leurs recherches, celle-ci était soumise à un examen minutieux et à des expériences. Il s’agissait, après tout, d’un nouveau cadeau de la Terre nourricière. Ainsi, la connaissance de l’utilisation traditionnelle des plantes a été transmise de génération en génération. Les utilisations des plantes était parfois révélées aux personnes méritantes par des visions, des rêves ou comme cadeau d’un gardien spirituel, mais la plupart des utilisations étaient déterminées par l’observation et les tests.

Les sorcières avaient parfois recours à une technique d’observation partant du principe qu’une plante ressemblant à une partie du corps malade sera utile pour guérir ses maux.

Prendre soin de son corps grâce à la médecine douce et naturelle

Bien qu’une routine de soins de la peau puisse sembler être une nécessité cosmétique, elle n’a pas pour seul but de vous aider à avoir une belle apparence, elle est essentielle à la santé de votre peau. Pensez-y. Votre peau est le plus grand organe de votre corps. Ne pas en prendre soin peut avoir de graves conséquences sur votre santé. C’est pourquoi investir dans les produits de bien-etre tels que le savon YONI, la crème de nuit des sorcières, le savon douceur d’HIMALAYA, le sel de bain d’HIMALAYA proposés par Witchiz n’est pas seulement une question de vanité, c’est aussi une question de santé. Il est très important d’avoir une bonne routine de soins de la peau qui réponde à votre type de peau spécifique et à vos préoccupations. C’est la raison pour laquelle Witchiz vous offre LE PHILTRE DE JOUVENCE afin que vous puissiez concocter une potion qui vous permettra de vivifier naturellement votre métabolisme, de préserver les signes de jeunesse de votre corps et de tonifier votre système nerveux extra-sensoriel.

Ainsi, chaque produit de soins de la peau a sa propre utilité et ses propres avantages afin de vous permettre d’éliminer les impuretés, le sébum et tous les débris qui peuvent obstruer vos pores et provoquer des éruptions cutanées.

 

Conclusion

Les sorcières ont toujours utilisé la médecine douce et naturelle pour se soigner. Les plantes utilisées comme médicaments étaient le plus souvent utilisées individuellement. Cependant, plusieurs plantes aux propriétés curatives connexes étaient parfois utilisées en combinaison. De nombreuses plantes médicinales étaient brûlées et inhalées, cuites et utilisées sous forme de cataplasme, ou simplement frottées sur la partie malade du corps, mais la grande majorité était consommée sous forme de thé. 

 

best testosterone boosting supplements