Comment reconnaître un véritable verre de murano ?

Comment reconnaître un véritable verre de Murano ?

Vous êtes séduit par les articles en verre de Murano mais vous en avez assez des contrefaçons ? Vous avez déjà été victime d’arnaque ou bien vous avez peur de l’être ? Suivez les étapes décrites ici pour distinguer le vrai du faux.

Un verre de Murano se distingue par sa qualité

Le verre de Murano vient d’une île située dans la lagune de Venise : Murano, une île à laquelle il doit son nom. Connu partout dans le monde, ce verre contribue fortement à l’économie de Murano. Fabriqué à la main par des souffleurs de verre, il est surtout réputé pour sa légèreté et ses couleurs irrésistibles. Depuis la création du premier verre de Murano, les verriers de Murano n’ont cessé d’améliorer leurs techniques et de les perfectionner pour produire des verres uniques et de qualité irréprochable. Ce matériau est constitué de 3 éléments :

  • La silice pour la vitrification
  • Le carbonate de soude ou la potasse comme fondant
  • Le calcaire comme stabilisant.

Produit d’une fusion réalisée entre 1300 ° et 1400 °, le mélange vitrifiable obtenu par ces éléments donne le cristal de Venise, un verre encore transparent. Afin de donner de la couleur, les oxydes minéraux sont ajoutés durant la fusion : pour la couleur verte, on glisse de l’oxyde de fer, l’oxyde de nickel pour obtenir du gris, le manganèse pour le violet, le cobalt pour le bleu, le sulfure de cadmium pour le jaune… Pour le rouge et le rose, on met respectivement l’oxyde de cuivre ou l’or et le sulfure de sélénium. Dans le but de supprimer les impuretés, les verriers ajoutent du nitrate de potassium ou de sodium accompagné d’arsenic.

Le façonnage du verre de Murano se fait à une température de 1000 ° ; il se solidifie à environ 500 °. L’expertise requise, le secret de fabrication qui se transmet de génération en génération, le temps ainsi que les efforts fournis pour la conception du verre de Murano impactent largement son prix. Voilà pourquoi, il importe d’en savoir plus sur l’authentique verrerie de Murano qui dispose, depuis 800 ans, d’une notoriété internationale dans l’art du verre.

Fusion d'un verre de Murano

Un verre de Murano, une beauté sans égale

Le verre de Murano est généralement utilisé à des fins décoratives. Les artisans le choisissent surtout comme matériau pour des articles de décoration en verre. Pour l’habitat, il peut être utilisé pour les lustres, les verres, les vases, les bols, les chandeliers et bien d’autres encore. Même les miroirs et les cadres photos peuvent être embellis avec ce verre de qualité inégalable. Un bel ornement, qui apporte une touche d’élégance indéniable à votre maison. Étant une matière noble, luminaires et miroirs en verre de Murano subliment également les palais de Venise, la cour impériale d’Autriche mais aussi la cour de France.

Le verre de Murano comme bijoux

Également employée pour la création de bijoux, cette matière est à la fois discrète et lumineuse. Que vous soyez un homme ou une femme, vous pouvez vous parer de bijoux en verre de Murano. Épurés ou avec une couleur très prononcée, une large gamme de choix de bijoux s’offre à vous : optez pour celui qui convient le mieux à votre style. Sur les bijoux de tête, de bras, de cou, de cheville, ce verre apporte toujours du style et du chic. Au poignet, il peut être accompagné d’un cordon réglable ou encore d’une chaîne en argent. Façonné minutieusement, le verre de Murano peut se décliner sous diverses formes : étoile, rose, perle, quartier d’orange, mirabelle, etc. Les bracelets en verre de Murano sont uniques, les nuances de couleurs dans le verre permettent en effet de sublimer les bijoux et les rendent exceptionnels. Mais leur simplicité leur permet aussi d’être portés en toutes circonstances. D’ailleurs, si vous cherchez un cadeau pour votre partenaire, pour un ou une amie, pour votre enfant ou même pour vous, les bracelets en verre de Murano attaché par un cordon ou une chaîne sont parfaits et agréables à porter.

Savoir identifier un verre de Murano contrefait

Pour identifier le véritable verre de Murano, voici 2 grandes étapes à suivre.

  • Pour commencer, vous devez observer la signature du verrier. Dans le cas où vous ne connaissez pas le créateur de l’œuvre, allez sur Google et vérifiez s’il s’agit bien d’un verrier de Murano. Tous les souffleurs de verre de Murano doivent avoir un atelier à Murano. Si ce n’est pas le cas, méfiez-vous. Parfois, la signature peut aussi être accompagnée d’une adresse de site web que vous pouvez consulter. Dans le cas où “Vetro Artistico®” ou “Verre de Murano” est inscrit sous le verre, le risque que vous tombiez sur une imitation est moindre, mais il vous est quand même recommandé d’enquêter sur l’artiste. Attention ! Ne vous fiez pas aux diverses mentions telles que “Made in Italy” sur les étiquettes car elles sont parfois là pour duper les non-connaisseurs. Si vous tombez sur une création d’Angelo Barrovier, sachez qu’il s’agit de l’un des maîtres verriers de Murano les plus connus.
  • Considérez les caractéristiques d’un véritable verre de qualité de Murano, à savoir son uniformité ainsi que sa couleur. Généralement, les verres de Murano étant fabriqués à la main ne devraient pas être uniformes et sont uniques qu’il s’agisse des couleurs ou des tailles. Si vous trouvez plusieurs pièces identiques sur le marché, il s’agit probablement de créations industrielles, car les moules utilisés dans les usines sont similaires.

Toutefois, des contrefaçons irrégulières se vendent aussi sur le marché pour encore une fois, tromper les non-connaisseurs. Pour que vous puissiez vérifier l’authenticité du verre, vérifiez s’il présente de petites bulles. Dans le cas contraire, le verrier a rajouté du plomb au mélange, ce qui donnerait du cristal et non du verre. Autre indice, vous devez également trouver une cicatrice que la tige de pontil a laissée après avoir été cassée par l’artiste. La technique employée par les souffleurs de verre de Murano pour former des couches successives de couleurs variées via le verre fondu est très complexe. Le véritable verre de Murano présente de ce fait des couleurs riches et des dessins qui sont, pour les falsificateurs, difficiles à reproduire.